L’histoire du FMX (Freestyle Motocross)

Plein gaz sur le freestyle aérien version motocross sur des bosses en terre.

Né aux États-Unis, vers la fin les années 1990, le FMX a connu une évolution assez similaire au BMX car au départ, il ne s’agissait que de courses de moto sur un circuit en terre avec des bosses (MX) puis les figures sont apparues et certains pilotes se sont spécialisés dans ce domaine. Les pilotes de motocross et supercross ont voulu sortir du cadre réglementé et contraignant de la piste et sont allés s’amuser dans le désert pour sauter des dunes et réaliser des figures folles dans le sable. Ces images ont fait le tour du monde et le mouvement était lancé.
En quelques années, cette discipline s’est considérablement développée car le freestyle est plus spectaculaire avec ses gros sauts aériens. 
Inspiré du BMX Dirt, le Freestyle Motocross reprend les mêmes figures mais à plus de 10 mètres au dessus du sol avec une moto de 250 cm3 arrangée, qui pèse dans les 90 kg.
On retrouve donc les mêmes tricks qu’en BMX comme les sauts sans les mains ou sans les pieds, excepté le whip car la version motorisée n’est pas la même qu’avec un vélo et le FMX a aussi ses figures originales comme le Cliffhanger ou Tsunami, propres à cette pratique.
Un sport malheureusement jugé dangereux à cause du grand nombre d’accidents graves et notamment la mort du japonais Eigo Sato (35 ans) qui a lourdement chuté en février 2013 suite à une mauvaise réception en backflip. 
À noter que les riders s’entrainent d’abord en bac à mousse pour une réception sans risque avant de tester les tricks sur des surfaces plus dures pour éviter les blessures lors de mauvaises chutes. Le but est surtout d’aller assez haut grâce à une rampe de lancement pour pouvoir avoir le temps de réaliser des performances en l’air avant d’atterrir sur une seconde rampe.

 

Zoom sur le flip
 (salto)

En 2000, lors des Gravity Games, le pilote Carey Hart (mari de la chanteuse Pink) signe le tout premier backflip (saut périlleux arrière) en motocross de l’histoire. 6 ans plus tard aux X-Games, Travis Pastrana le doubla et en avril 2015 , l’australien Josh Sheehan réalisa le premier triple backflip avec une moto ! On attend maintenant de voir qui sera le premier sur le quadruple.
Le 30 août 2015, l’athlète français Tom Pagès surprend tout le monde au Finist’Air Show (un gros festival breton) et sort un superbe front flip (salto avant) puis un flair (backflip suivi d’un 180°) l’année suivante. Le record du plus long backflip en moto revient à Jackson Strong avec un saut périlleux de 44 mètres réussi aux Pays-Bas en novembre 2014. Et surenchère oblige, le double front flip est arrivé en août 20016 aux Nitro World Games de Salt Lake City et c’est Gregg Duffy qui valide cet exploit historique. Un bel hommage à son ami, Bruce Cook, qui est devenu paraplégique après avoir tenté cette figure 2 ans auparavant. Ce même Bruce qui fait toujours des shows en FMX et replaque même des backflips avec sa moto mais malheureusement sans ses jambes.

Les grands noms

Manu Troux
Le pionnier français du freestyle moto. Manu Troux est bien connu des anciens du FMX car il est à l’origine de son développement en France et c’est aussi le premier rider européen qualifié aux X-Games (grosse compétition internationale qui a lieu aux USA). Le pilote français fût considéré comme une icône du FMX après avoir battu Carey Hart à Las Vegas et devient par la suite le capitaine français de la discipline après avoir participé à tous les évènements mondiaux. Il prend ensuite sous son aile les frères Pagès (Thomas et Charles) qui à leur tour, révolutionneront la discipline du freestyle.

Travis Pastrana
Né en 1983 à Annapolis, Travis Pastrana est un pilote américain de sports mécaniques (supercross, motocross, freestyle et rallye). Il est l’un des piliers du FMX (freestyle motocross) et a été champion du monde à 14 ans ! Au best trick des X-games de 2006, il devient le premier rider au monde à réussir un double backflip à moto. Cette année-là, il est rentré chez lui avec trois médailles d’or (FMX – best trick et rallye) avec un run particulièrement spectaculaire en FMX. Il a aussi réalisé le plus petit backflip au monde au MXWC (Moto X world championship) en avril 2008 et il est très actif dans le milieu du parachutisme et du base jumping également. À côté de cela, il parcourt le monde avec son équipe du Nitro Circus pour des shows de folie à la recherche de nouvelles sensations et d’exploits hors normes !

Robbie Madison
La carrière de Robbie Madison est faite de records du monde et de sauts motorisés qui défient l’imagination. Le 29 mars 2008, il bat à deux reprises le record du monde qu’il avait lui-même établi, au Crusty Demons à Melbourne avec un saut d’une longueur de 104,42 m. L’année suivante, Robbie fait un saut de 29 mètres pour atterrir sur l’Arc de Triomphe de Las Vegas et saute également du monument ensuite mais son exploit le plus populaire est sa session sur l’océan avec sa moto en août 2015. Robbie s’est offert le luxe de surfer la célèbre vague de Teahupoo à Tahiti en FMX devant les yeux ébahis des surfeurs locaux ! En juillet 2016, le pilote australien bat une nouvelle fois son propre record avec un saut de 114 mètres de long en s’élançant à partir d’une rampe à ski.

Photos : Elodie Devaye