Shani Bru

L’histoire du Skateboard

Le skate est aujourd’hui, une mentalité, une attitude et une façon de vivre avant d’être un sport à part entière.

Le skateboard a fait son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo mais savez-vous réellement tout de cette pratique urbaine ? Voici quelques infos sur ces surfeurs d’asphalte.

Ce n’est pas qu’une vulgaire planche en bois et quatre roues. Le skateboard a su se réinventer à chaque génération avec toujours un temps d’avance sur son époque. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est plus un moyen d’expression qu’un moyen de transport. C’est un état d’esprit avant d’être un sport, une façon de vivre et de penser différemment.
Un mode de déplacement récréatif et artistique qui est né dans les années 30 aux USA avec au départ, un guidon monté sur un manche pour le diriger, un peu comme une trottinette. Ensuite le « roll-surf » est apparu dans les années 50 en Californie grâce aux surfeurs qui voulaient retrouver des sensations similaires au surf quand il n’y avait pas de vagues ou pour se déplacer.
La première révolution date de 1972 avec l’apparition des roues en uréthane (plastique) qui absorbent les chocs et offrent plus de vitesse et de confort. Cette invention de Frank Nasworthy permet de rider plus vite avec plus de souplesse et fait naitre d’autres disciplines comme le skate de descente, le slalom et certains tricks aériens.
Un autre tournant décisif dans l’histoire du skateboard a eu lieu pendant la sécheresse de 1976. En Californie, les piscines étaient vidées à cause du manque d’eau et les habitants de ces maisons plus ou moins luxueuses avaient déserté la région, fuyant la chaleur excessive. Les skateurs ont trouvé que ces piscines constituaient un formidable terrain de jeu pour s’éclater avec leur skateboard et le sport à explosé suite à cette nouvelle tendance. Aujourd’hui encore, la plupart des bowls (comme celui de Marseille au Prado) reprennent le la forme et le design d’une piscine.

L’apparition du « ollie » en 1978 est également à marquer d’une pierre blanche. Cette figure basique mais pourtant révolutionnaire inventée par Alan Gelfand a définitivement changé les choses et donna naissance à la pratique du street. Le simple fait de pouvoir soulever le skate dans les airs sans aide de tremplin fut une véritable révolution et les tricks les plus fous sont arrivés par la suite. Ce sport de glisse urbaine s’est ensuite démocratisé partout sur la planète jusqu’à devenir le loisir préféré des ados qui veulent une image fun, branchée et avant-gardiste.
Dans les années 90, la seconde vague du skate est phénoménale et mondiale. Le skateboard s’est enfin affranchi de ses racines surf et il devient autodidacte et s’auto-gère, ce qui en fait un sport à part entière et séduit les jeunes pour son coté rebelle et iconoclaste.
Une activité moderne qu’on peut pratiquer dans la rue (street) ou sur des modules spécifiques (skatepark) et qui n’a cessé de se renouveler et influencer la culture dans beaucoup de domaines qui n’ont rien à voir avec le sport comme la mode, la musique, les jeux vidéos, l’art ou encore le cinéma. Aujourd’hui le skate suit sa propre route, guidé par la liberté et suivi par le monde entier.

 

Quatre riders de légende

Danny Way skate dès l’âge de 6 ans et décroche son premier sponsor à 11 ans. En 1997, sponsorisé par la marque DC, il construit la «Super Rampe» qui, comme son nom l’indique, est une rampe plus grande que les rampes classiques. Il la dropera en sautant d’un hélicoptère, inventant ainsi le « Bomb Drop ». Grâce à cette «Méga Ramp», Danny Way bat les records mondiaux de saut en longueur en skate (19,5 m) et de saut en hauteur (5,4 mètres). En 2004, cette « Méga Ramp » devient même une épreuve à part entière aux X Games. Le 9 juillet 2005, Danny Way a sauté, avec l’aide de sa Méga Ramp par-dessus la Grande Muraille de Chine. Il devient ainsi le premier homme à l’avoir survolée sans aide motorisée !

Bob Burnquist est l’un des meilleurs rampe-riders au monde en skateboard. Il devient pro dès l’âge de 15 ans. C’est Le spécialiste de la Big par excellence, d’ailleurs tout est big avec lui, la vert, le big air et surtout son niveau et la hauteur de ses jumps. Dans son local park, baptisé Dreamland, le brésilien repousse les limites jusqu’à droper et même grinder un hélicoptère. Le brésilien l’un des rares skateurs à avoir réussi un looping complet dans un tube, il est même célèbre pour avoir passé son Loop en switch !

Né le 12 mai 1968 à San Diego en Californie,Tony Hawk est une véritable légende vivante du skateboard. Considéré comme l’un des plus grands skateurs de tous les temps, « l’homme-oiseau » a très vite volé vers son destin. Repéré à 14 ans par l’immense Stacy Peralta (l’un des mythiques Z-Boys), Tony Hawk sort de l’ombre et va très vite enchaîner les succès et coups d’éclats sur des compétitions de street et de vert. Vainqueur des X Games 1995 à Rhode Island, Tony Hawk ne va pas tarder à frapper un grand coup, et le mot est faible… Lors des X Games 1999 de San Francisco, Tony Hawk (31 ans à l’époque) éclabousse le monde entier de son talent. Sur le half-pipe californien, le skateur californien réussit à replaquer un 900°, une rotation de deux tours et demi en l’air sur la planche, une première mondiale en skateboard ! Ultra-passionné et créatif, Tony Hawk a inventé une cinquantaine de figures, toutes plus démentes les unes que les autres, en rampe essentiellement. Son lien avec les X Games est très fort puisque Tony a remporté 15 médailles, dont 9 en or, 3 en argent et 3 en bronze. Un exemple pour tous, qui fêtera ses 54 printemps en 2022… Mais le temps n’a pas de prise sur « le Faucon » !

Rodney Mullen a démocratisé le style et les tricks de rue en transformant le ollie pour le rendre plus malléable et accessible dans toutes les variations possibles. Son influence fait l’unanimité dans le monde du skate. Ce rider américain est tout simplement l’inventeur du street moderne avec un paquet de tricks de sa création qui sont aujourd’hui des bases incontournables (kickflip, heelflip, 360 flip, darkslide, casper…) en skateboard freestyle. Les meilleurs skateurs actuels comme Nyjah Huston, Ryan Sheckler, Eric Koston, Andrew Reynolds ou encore Paul Rodriguez sont influencés par son style et ses tricks indémodables.