Un seul ennemi : la peur

Quand Justine Dupont ou Benjamin Sanchi ont derrière eux un mur d’eau de vingt mètres qui se forme, ils se disent que ça va être une bonne session et qu’il vont surfer une belle vague alors que nous, le commun des mortels, on se fait dessus et on part en hurlant. Chez eux, la peur se transforme en excitation, en adrénaline et en plaisir.
C’est ça le secret : vaincre sa peur, ses angoisses, ses craintes… transformer ce sentiment d’infériorité en allié ou en défi et cette faiblesse deviendra une force.
J’avais écrit récemment que la foi en soi peut déplacer des montagnes car si on a assez confiance, on peut tout réussir.
Le véritable ennemi, c’est la peur. C’est ça qui gâche tout et ceux qui l’ont compris sont les rois du monde. En extrapolant un peu on peut parler des endoctrineurs et gouvernements qui savent comment garder le peuple au calme et même le contrôler, voire le manipuler en jouant sur les peurs. Peur de l’inconnu, peur du regard des autres, peur de l’échec, peur de manquer, peur de souffrir… Il y a différentes peurs et certaines sont plus dangereuses que d’autres.
C’est d’ailleurs comme ça que Mike Tyson gagnait ses combats alors avant même d’avoir balancé un seul uppercut, en intimidant son adversaire avec un regard noir. Le premier round n’avait pas encore sonné et la victoire était déjà assuré, juste en faisant naitre la peur et le doute dans l’esprit de son rival.
La peur de la mort a créé les religions et fait naitre des génocides donc ça peut aller assez loin mais cette même peur a aussi fait naître la médecine, les vaccins et les remèdes donc parfois ça a aussi du bon.
Maître Yoda a dit un jour à Anakin Skywalker :  « La peur est le chemin vers le côté obscur car la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance » . Bon là je m’égare un peu et je suis un peu loin du sujet mais vous avez compris le principe.
Dans cet article, je préfère parler de cette peur qui nous bloque et nous empêche d’avancer. On peut-être paralysé devant un obstacle avec cette frayeur qui nous stoppe et c’est là qu’il faut faire preuve de force et de courage pour passer le cap. Si on peut vaincre sa peur, alors on peut tout affronter.
On a tous des phobies : la peur du noir, du vide, des insectes…qui sont difficiles à surmonter mais vaincre la peur de l’echec et de ne pas y arriver, ça c’est la clé pour réussir dans le sport et dans la vie.
Que ce soit pour dévaler une montagne en freeride, une vague de Nazaré, un rampe en big air ou tout autre défi, si on peut bannir cette saleté de peur, alors on est sur la voie de la réussite. Surtout quand on sait gérer et accepter l’échec (voir article dédié).
Les plus grands riders sont ceux qui n’ont peur de rien. Le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité à la surmonter. La peur n’évite pas le danger ni le risque mais on peut aller au delà et plus loin que les autres juste parce qu’on y a cru et qu’on a dit à la peur d’aller se faire foutre.

Voir mon article sur les riders qui n’ont pas froid aux yeux