Handicap : quand la passion l’emporte

Voici une sélection de 15 athlètes de sports extrêmes qui ont mis une patate de forain dans la gueule de la fatalité avec une belle leçon de vie au passage.
Et c’est quand même beau de se dire que ces femmes et hommes, qu’on imagine bêtement amoindris par leur handicap, réalisent des choses que le commun des mortels n’oseraient même pas tenter.
Souvent le fait de se sentir « inférieur » physiquement pousse à aller au delà de nos peurs et fait accomplir des choses folles et impensables pour les « valides ».
Que ce soit due à la perte d’un membre ou d’un sens, les exemples de riders qui n’ont pas accepté de mettre un terme à leur passion sont assez nombreux. On peut être un excellent rider avec un seul bras ou une seule jambe et parfois même aller plus loin que les autres pour se prouver à soi même et aux autres que le handicap n’est pas une fatalité.

Voici quelques exemples de riders, déterminés et passionnés qui n’ont jamais abandonné et ce n’est pas une attaque de requin ou une malformation de naissance qui les arrêtera.  Être rider c’est un état d’esprit et c’est pour la vie.

dan mancina

 

DAN MANCINA

Originaire du Michigan, Dan Mancina a perdu la vue à l’âge de 13 ans. Quelques mois après avoir commencé le skateboard, un médecin détecte une anormalité au niveau de sa rétine qui va vite dégénérer. Malgré sa cécité quasi-totale due à une rétinite pigmentaire, ce skater dans l’âme a fini par remonter sur sa planche. Avec un champ visuel occulté à 95%, il a repris goût à la vie et au ride et il a fini par ressortir sa board du garage deux ans plus tard. Aujourd’hui, il a plus de trente ans et skate toujours, guidé par les ombres et certaines lueurs mais il est incapable de voir les modules qu’il skate. Il a cependant développé d’autres sens, comme l’écholocalisation, une technique utilisée par les animaux pour se repérer dans l’espace grâce à leur ouïe.

 

BETHANY HAMILTON

Pour tout passionné de surf, Bethany Hamilton est assurément une grande souce d’inspiration. Une surfeuse extraordinaire, privée de de son bras gauche à cause d’une attaque de requin alors qu’elle n’avait que 13 ans et qui n’a pourtant jamais renoncé à sa passion. Inarrêtable… L’Hawaiienne, 3e du Fiji Women’s Pro 2016, est l’une des meilleures surfeuses du monde malgré son handicap, une jeune femme déterminée et jamais à court de défis. Rider la mythique vague de Jaws, haute de 15 mètres ? Pas un souci pour Bethany Hamilton, qui croque la vie à pleines dents.

 

ITALO ROMANO

Italo Romano est un rider unique dans le monde du skateboard, il est l’un des seuls skaters amputés des deux jambes à pouvoir rivaliser avec les meilleurs riders internationaux ! Le skater brésilien a perdu ses jambes à l’âge de 11 ans en tombant sur des rails, alors qu’il jouait entre les wagons d’un train dans la ville de Romano. Aujourd’hui, a plus de trente ans, c’est un pro skater accompli et reconnu, avec un style atypique mais il capable de défier n’importe quel « valide » lors d’une compétition. Malgré son handicap, Italo Romano a acquis sa propre technique de ride et plus rien ne lui fait peur.

 

DORINE BOURNETON

Seule rescapée d’un accident d’avion à l’âge de 16 ans, Dorine Bourneton devient la première femme handicapée au monde pilote de voltige aérienne. Le 12 mai 1991, alors âgée de 16 ans, l’avion de tourisme à bord duquel elle a pris place comme passagère, confronté à de très mauvaises conditions météorologiques, s’écrase sur le flanc du Mont d’Alambre. Seule rescapée, secourue après douze heures de recherches, ses graves blessures la privent définitivement de l’usage de ses jambes. Malgré ce handicap, elle décide de reprendre les commandes d’un avion puis s’engage en faveur de la professionnalisation des pilotes handicapés dans l’aviation civile. Elle devient la première paraplégique pilote de voltige au monde en 2015.

 

RUAN FELIPE

Ruan est lui aussi un skater brésilien avec le même handicap que son ami Italo et c’est surtout la preuve vivante que rien ne peut vous empêcher de rider si vous en avez envie. La détermination au service de la passion. Tandis que certains se découragent pour un petit bobo, d’autres continuent d’y croire et vont jusqu’au bout, Ruan Felipe est un nouvel exemple de rider qui ne subit pas la fatalité. Sans prothèse, le skateur brésilien nous donne une formidable leçon de courage et de vie avec ce riding engagé. La limite est celle que nous nous fixons dans notre esprit, il suffit juste d’y croire et d’aller au delà.

 

JULIÁN MOLINA

Le jeune rider sud-américain Julián Molina a perdu une jambe mais il n’a jamais abandonné sa passion pour le BMX. Il faut dire que ce Colombien est un cas à part dans l’univers du BMX professionnel. Une grave collision avec un bus quand il était petit lui a fait perdre une jambe. Mais cet accident n’a en rien diminué sa soif de rider. S’il est déjà difficile d’envisager de faire du vélo avec une jambe, imaginez la difficulté de réaliser un backflip ou un no-hand ! Mais à force de persévérance, Julian en est aujourd’hui capable. Plus engagé et enragé que jamais. Le plus dur pour lui n’est probablement pas son handicap mais de pratiquer ce sport dans son village, dans des conditions extrêmement difficiles.

 

ERIC D’ARGENT

Eric Dargent est un surfeur de 42 ans mais il n’est pas tout à fait comme les autres, il est largement au dessus. Celui que l’on surnomme le « Surfeur Dargent » a perdu sa jambe un soir dans l’océan indien sur l’Ile de la Réunion au mois de février 2011, attaqué par un requin lors d’une session de surf, puis amputé de sa jambe gauche en fémorale (au dessus du genou). Eric s’est depuis reconstruit autant mentalement que physiquement car c’est avec l’aide d’une prothèse qu’il a pu remonter sur un surf aujourd’hui mais surtout grâce à une volonté de fer, une détermination à toute épreuve et une passion sans faille.

 

KANYA SESSER

Mannequin lingerie et skateuse… sans jambes !  Originaire de Thaïlande, le destin de Kanya aurait pu être beaucoup plus tragique car elle est née sans jambes et surtout abandonnée une semaine après sa naissance sur les marches d’un temple boud­dhiste. 23 ans plus tard, la belle tailandaise a donné un formidable contre-pied à la vie car c’est aujourd’hui un exemple de réussite. À 15 ans, elle débutait une carrière de mannequin pour lingerie et bikini et aujourd’hui Kanya donne des conférences de coaching et pratique assidûment le skate et autres sports de glisse. Elle vit désormais à Los Angeles et gagnerait plus de 1.000 dollars par jour grâce à toutes ses activités. Pas mal pour une femme qui est née sans jambe et sans véritables atouts dans la vie ! Une belle leçon car la jeune mannequin a toujours refusé de passer sa vie en fauteuil roulant et se déplace uniquement en skate ou sur les mains. Et son niveau en skate est plus qu’excellent alors que c’est un sport qu’on pratique essentiellement avec les pieds. Une attitude positive qui lui a valu de se faire remarquer par l’in­dus­trie de la mode et des médias. Et surtout, ne lui dite jamais qu’elle est handicapée, car Kanya Sesser ne l’est pas.

 

JERÔME ELBRYCHT

Voici une belle histoire. Le français Jerome Elbrycht était un apprenti cuisinier mais surtout un fervent passionné de skate qu’il découvra en 1988 puis il devient un excellent snowboardeur avec un bel avenir dans ce domaine. Malheureusement sa vie a pris un tournant dramatique en juin 1998 lorsque Jerome chuta de plus de 6 mètres de haut en tentant un trick en skate. Il s’est brisé plusieurs os de la colonne vertébrale lors de ce terrible accident et après six mois de rééducation à Montpellier, les médecins lui on annoncé qu’il ne pourrait plus jamais se servir de ses jambes.  Mais notre héros, devenu paraplégique était toujours autant passionné par les sports de glisse et amateur de sensations fortes. Il décida de défier le destin et aujourd’hui à 37 ans, il est devenu champion de wakeboard et de ski en fauteuil ! Celui qu’on surnomme maintenant « Rodge » pratique le ski et le wake assis et comme vous pouvez le voir sur ces images, il est plutôt bon !

 

JUANJE TRUJILLO

Malgré son handicap, le jeune Juanje Trujillo ne se décourage pas et a su adapter son guidon pour pouvoir rider avec son BMX. Le jeune espagnol n’a qu’un seul bras mais il assure plus que beaucoup qui ont encore la chance d’en avoir deux ! Juanje est « né pour faire du BMX » et rien ne pourra l’arrêter.  Voici une vidéo qui force le respect, le courageux Juanje qui envoie des jumps et grinds au skatepark d’Alhaurin de la Torre avec une determination à l’épreuve de tout.

 

MARCELO LUSARDI

Ce jeune homme de 22 ans, s’appelle marcelo lusardi il vient de Saint-Jacques-de-Compostelle, il est skateboardeur et il est aveugle ! Atteint d’une maladie liée à la dégénérescence du nerf optique, ce rider espagnole a continué à skater malgré sa cécité. Il est parvenu à surmonter sa maladie et son handicap grâce à une motivation sans limite. Ça fait quelques années qu’il a perdu la vue mais il n’a jamais accepté son handicap et continue aujourd’hui de vivre, jouer de la guitare et skater comme avant… Son histoire est assez émouvante mais Marcelo est déterminé et si au départ il refusait ce qui lui arrive. Il reste un rider, et un bon, et malgré sa vue défaillante, un parfait exemple pour nous tous. Car aujourd’hui, avec l’aide de ses amis et du soutien de son entourage, il skate mieux que jamais et prouve à tout le monde que rien ne peut empêcher de réaliser ses rêves quand on y croit.

 

VASU SOJITRA

Vasu Sojitra a grandi en Inde et n’avait que 9 mois quand on lui a diagnostiqué une septicémie, une infection du sang qui a conduit à une amputation de sa jambe droite. Aujourd’hui il a 29 ans, habite à New-York et il pratique le skate, le ski et tous un tas d’autres sports extrêmes.  Aidé de ses béquilles, Vasu replaque des tricks comme s’il avait ses deux jambes et participe à de nombreux contests de ski freeride. Plusieurs documentaires, interviews et reportages lui sont consacré un peu partout et les plus grandes marques s’intéressent à lui.

 

AARON WHEELZ FOTHERINGHAM

Aaron Fotheringham a perdu l’usage de ses jambes quand il était tout petit suite à une malformation de la moelle épinière. Mais ce n’est pas ce qu’il l’a empêché de rider, suivant les pas de son frère ainé qui faisait du BMX.  Surnommé aujourd’hui Wheelz , il est connu pour être le premier homme au monde à rentrer un backflip avec un fauteuil roulant, une performance qu’il a réalisé à seulement 14 ans ! Un trick qu’il doubla en 2010 avec forcément une world first au passage. Déterminé, Aaron n’en restera pas là et continue à balancer des tricks en skatepark ou mega-rampe et participe à de nombreux shows partout dans le monde aujourd’hui. Une consécration pour cet homme qui a su contrer les tragiques plans du destin grâce à son courage et sa persévérance.

 

LINO ANGEL GONZALEZ LOMELI

Malgré une jambe amputée à l’âge de 11 ans, Lino Angel Gonzalez Lomeli a décidé de continuer à pratiquer le parkour, sa passion depuis qu’il est tout petit. En plus d’être ultra motivé, cet athlète mexicain est vraiment doué et impressionnant. Lino s’est accroché à ses rêves et il est aujourd’hui un grand traceur reconnu dans le milieu du parkour-freerun et ça force le respect vu la difficulté de ce sport urbain moderne.

 

JOEY GAZE

Le flatland est une des disciplines du BMX les plus compliquées avec un équilibre très précaire, toujours sur le fil du rasoir. Un sport assez dur avec les deux mains alors imaginez avec une seule ! Cela semble impossible mais le Malaisien Joey Gaze nous prouve le contraire dans ce clip tout simplement impressionnant.

 

Et voici une vidéo avec Eric Dargent, Michal Kosík, et Lonnie Bissonnette, 3 hommes dont la vie inspire forcément le respect. Alors la prochaine fois que vous n’irez pas rider à cause d’un petit bobo, pensez à ces gars là…