Shani Bru

Shani Bru, objectif JO Tokyo 2020

« On ne peut pas mettre de limite à quoi que ce soit. Plus on rêve, plus on ira loin. »  Signés d’une superstar de la natation, l’Américain Michael Phelps, ces mots collent parfaitement avec le profil d’une jeune étoile montante du skate : la Française Shani Bru.
A un peu plus de six mois des Jeux de Tokyo 2020, qui verront l’apparition du skateboard au programme olympique, Shani (21 ans) espère logiquement se qualifier pour le grand barnum japonais. Spécialisée dans le bowl, la rideuse de Bergerac – montée pour la première fois sur une planche à l’âge de treize ans -, a, en effet, encore toutes ses chances de voir briller les célèbres anneaux.

Championne de France 2019, vice-championne d’Europe par le passé, Shani Bru s’entraîne au moins trois heures par jour. La passion vissée au corps et à fond vers l’objectif olympique, qu’elle aborde la tête sur les épaules. « J’ai toujours fait des compétitions, que ce soient les Jeux Olympiques ne change rien à mon entraînement. Je suis à fond dans tout ce que je fais », confiait la jeune femme à Grazia, en mars 2019.
Membre du team Vans et de l’équipe de France (46e mondiale en bowl en 2019), Shani Bru voue un amour inconditionnel à son sport : elle entend bien skater toute sa vie, comme elle le clamait haut et fort récemment en interview.  Celle qui étudie en STAPS et qui compte 15 000 abonnés sur Instagram, a fait de la compétition son moteur. Autant dire que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ne peuvent laisser indifférente la jeune stakhanoviste du skate, qui se verrait d’ailleurs poursuivre jusqu’aux Jeux de Paris 2024. Histoire de faire résonner la Marseillaise sur le territoire national…

On lui souhaite le meilleur pour la suite de sa saison 2020 !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SHANI BRU (@shanibru) le