Chronique de la persévérance

La progression fait partie de l’ADN du rider, c’est vital dans ce style de sport, cela fait grandement partie de notre philosophie. Mais ce qui pourrait également caractériser cette ligne de conduite serait aussi et surtout la persévérance.  La détermination à réussir est l’essence même du ride.
Mais ce qui nous pousse à aller toujours plus loin et nous transporter vers des nouveaux horizons ne peut être envisageable qu’avec une bonne dose de confiance en soi.  Il faut voir la foi pour soulever des montagnes et aller défier l’impossible. « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient« , vous connaissez cette maxime et bien n’allez jamais déconcentrer ou tenter d’expliquer à un rider que c’est une cause perdue car c’est justement l’inverse. L’humain est capable de tout, et il l’a maintes fois prouvé. A partir du moment où on s’est dit qu’on était capable de le faire alors le plus gros du boulot est fait.  Une fois qu’on est persuadé que c’est possible et qu’on est capable d’y arriver même si personne ne l’a jamais fait, le reste n’est qu’une formalité, juste un peu de practice et le tour est joué et après bon nombre d’essai, la victoire est au bout du tunnel.
La foi en soi d’abord et le courage ensuite. Si vous êtes armés de ces deux valeurs alors rien ne sera insurmontable ou infranchissable, c’est certain.
En plus de trente années de ride, il n’y a aucun tricks que je n’ai pas réussi à faire. Certains m’ont pris une minute et d’autres une année entière mais avec de la patience et de la persévérance, on finit toujours par y arriver. C’est la leçon que j’ai pu apprendre dans ce sport. Et c’est une des nombreuses qualités de ce sport qui font aussi beaucoup de bien à l’esprit (et parfois mal au corps).

Les choses changent et les mentalités évoluent mais nos sports ne sont toujours pas vraiment reconnus et les riders se sentent souvent persécutés et incompris. Ce genre de victoires personnelles n’est donc pas à minimiser car cela vient renforcer notre confiance en nous en nos capacités à aller encore plus loin pour aller chercher l’inaccessible.

« Ils ne savaient que c’était impossible alors ils l’ont fait« . Oui car ils suffisait d’y croire, c’est tout. Voici quelques vidéos qui sont aussi des hymnes à la détermination et une véritable leçon de motivation. J’ai choisi quelques exemples en skate mais en tant que BMX rider, je sais bien que c’est exactement la même chose pour tous les riders, quelle que soit la discipline.

« My War » by Chris Joslin sur le célèbre spot de Cologne (en Allemagne).

Être créatif peut parfois s’avérer dangereux. C’est l’essence même du ride : tenter, tomber, se relever, recommencer, s’entêter, y croire, perdre la foi, accepter, insister, persévérer et finalement vaincre.
Ici nous en avons un autre exemple concret avec le skater Jerry Gurney qui nous donne une belle leçon de persévérance. 17 essais en tout, c’est pas rien et beaucoup auraient lâché l’affaire mais le Jerry est têtu et il fini par réussir son trick vraiment insolite.   Après, le perfecto y est surement pour beaucoup parce qu’en général, le blouson cuir ça aide pas mal…

PARFOIS ON TOMBE MAIS ÇA NE COÛTE RIEN D’ESSAYER À NOUVEAU ?
La persévérance caractérise le rider et parfois on gagne la bataille contre ce trick qu’on pensait impossible, malheureusement il arrive aussi qu’on la perde… C’est le jeu ma pauvre Lucette mais ça ne nous empêche pas de continuer d’essayer.
Quand on voit les vidéos chaque jour sur les réseaux sociaux avec des prouesses folles et des performances extrêmes, il ne faut jamais oublier que pour un trick validé et replaqué, il en faut souvent beaucoup d’autres qui se terminent mal.  Voici une compilation en BMX street (by BSD) qui nous rappelle que ça ne marche pas à tous les coups et aussi que le sol est assez dur… « C’est le métier qui rentre » comme on dit.